Entretien avec Nicolas Belloir , président de la FFRS (2/3)

Y a t-il des collaborations avec d’autres pratiques sportives ou d’autres fédérations pour faciliter l’organisation d’événements sportifs en commun et accroître la visibilité du roller ? On pense notamment au marathon de Berlin jumelant roller et course à pied…

C’est l’exemple parfait d’une autre mutualisation sur laquelle on doit travailler pour faire connaître le roller. Je suis parfaitement en phase avec cette logique là. Le meilleur exemple pour le roller est certainement le roller course qui peut se rapprocher des marathons à pied.

Je me suis rapproché du Club des Organisateurs de Marathons. C’est un club qui fonctionne très bien. Ils sont aussi en demande pour proposer d’autres produits autour du marathon à pied. L’organisation d’une course de roller ou de marche nordique revient souvent dans les conversations. J’ai notamment eu des contacts avec le marathon de la Rochelle. Le président de ce marathon cherche à développer le roller en même temps que la course à pied.

Je rappellerai d’ailleurs que c’est la position qu’a défendu la France et la Fédération Internationale de Roller pour la candidature du roller aux Jeux Olympiques, en particulier pour la course. Il n’y a pas de coût supplémentaire parce que l’on peut utiliser la logistique et les installations du marathon pour en faire un circuit de course pour le roller. Nous avons eu des échanges très concrets avec la Rochelle, ça ne se fera pas en 2012, mais probablement en 2013.

Continuez la lecture: Entretien avec Nicolas Belloir , président de la FFRS (2/3)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>